La frustration

Voila deux semaines que petite chérie s’ est casse l’orteil.  La pauvre.  Elle assiste a toutes les soirées sportives hebdomadaires et les compétitions régionales sans jamais pouvoir sauter ou courir… ;-(( .

On dirait un animal sauvage en laisse! Ça fait de la peine…

Je comprends tout a fait le désir qu’elle a d’oublier son pied et de simplement faire ce qui lui plaît: jouer, courir, sauter…

Bien qu’elle ne ressente pas les conséquences de cette cassure de l’os ni de l’ inflammation du tendon,  elle doit attendre que tout rentre a nouveau dans l’ordre avant de mettre de la pression dessus.

Ensuite seulement elle pourra tout lâcher a nouveau et s’ éclater comme elle aime le faire avec ses amies sur les terrains d’ athlétisme.

La frustration

Est une émotion

A contenir avec attention

et compassion.

Correctement exploitée

Elle contribue à la construction

De l individu emprisonne ;

Mais aussi a sa destruction

Si le moment est mal décerné.

Alors que le cœur est en peine

Car il ne peut briser ses chaînes,

La bouche doit refréner

Son besoin de se révolter.

L’attente imposée

Comme une graine en sachet,

Explose en intensité

aussitôt plantée.

Comme un lion en cage

Il ne faut pas bouger

Il faut rester sage pour mieux réparer.

Pleurer des torrents

N’a rien d’ embarrassant

Si l’eau écoulée

A lavé les pensées

Et panse les blessures

Qui jour après jour…

sorry,

ce n’est pas fini…

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: